Complexité croissante de l’étiquetage, quels sont les challenges ?

par

Les entreprises évoluent dans un environnement de plus en plus complexe. Que ce soit externe avec les changements rapides de normes et réglementations ou interne avec l’évolution des processus et applications.

Un environnement complexe et des outils hétérogènes

Les parcs d’imprimantes sont généralement hétérogènes car il existe un grand nombre d’imprimantes différentes : Zebra, HP, Xerox… et qui n’utilisent pas le même langage d’impression (ZPL, PCL, AFP, PostScript…). Des étiquettes sont imprimées quotidiennement alors que leur création ou modification reste ponctuelle et souvent liée à un changement. Elles répondent à des normes et besoins précis qui peuvent évoluer : nouvelles réglementations, nouveaux partenaires, nouveaux types de packaging…

Malgré de nouveaux besoins plus ou moins réguliers, les entreprises disposent souvent de modèles d’étiquettes statiques. Leur création ou modification demande d’avoir recours à l’aide du département IT, de programmeurs ou de consultants externes. Ces besoins en compétences spécifiques sont très coûteux alors que le temps disponible de ces personnes est limité.

Un manque de cohérence et d’automatisation de la gestion des étiquettes

L’hétérogénéité des outils implique ainsi des problèmes de cohérence dans le design des étiquettes, et les informations qui les composent proviennent parfois de différentes sources ce qui rend leur gestion encore plus difficile. En effet, les informations sont généralement entrées à la main, un processus qui favorise la possibilité d’erreurs.

Une erreur sur une étiquette peut avoir d’importantes conséquences :

  • perte de temps s’il faut étiqueter à nouveau,
  • expédition de la marchandise retardée,
  • retour de marchandises mal étiquetées,
  • et souvent cela entraine une perte de revenus.

La génération d’étiquettes précises tout en maintenant la conformité est donc un processus critique au sein de l’entreprise. Pour réduire les risques d’erreur, il faut par conséquent éviter les actions manuelles en automatisant au maximum la génération des étiquettes.

La solution : l’optimisation du système d’étiquetage et des processus d’impression

Comment résoudre les problèmes courants d’impression des étiquettes quel que soit le type d’ERP et d’imprimantes utilisés ? En utilisant une solution pour optimiser le système d’étiquetage et les processus d’impression.

La solution doit être capable :

  • de s’adapter à tous types d’ERP et applications comme par exemple SAP ou AS400 pour ne citer que les plus connus.
  • de regrouper les données provenant des différents systèmes et ensuite de les envoyer dans le langage natif de l’imprimante pour de meilleures performances et une impression plus rapide des étiquettes.
  • de modifier facilement les étiquettes en cas de changements. Elle doit permettre la modification sans développements spécifiques.
  • de réduire le risque d’erreurs lié à la gestion manuelle en automatisant les processus.
  • de reprendre rapidement l’impression des étiquettes en cas d’erreur afin de réduire les pertes de temps.
  • de gérer la multiplicité des équipements dans une interface centralisée pour faciliter la maintenance et la gestion.

Compleo Suite et Nice Label s’associent pour
 rationaliser les processus d’impression d’étiquettes