Comment PEPPOL ouvre de nouveaux marchés à l’export aux entreprises

par

Comment PEPPOL ouvre de nouveaux marchés à l’export aux entreprises
Parmi les multiples freins à l’export, les chefs d’entreprise citent en 3ème position la crainte de mettre en risque la trésorerie ou le fond de roulement. En clair, de ne pas être payé à temps. Cela vient même avant les problèmes posés par les politiques protectionnistes déguisées, les réglementations, les taxations à la source, ou les contraintes de reporting aux douanes …
Dans ces conditions, l’émergence d’un cadre normé et structuré comme celui que propose PEPPOL est donc une avancée significative vers une plus grande facilité des échanges.

Qu’est-ce que PEPPOL, quels avantages présente-t-il ?

Il s’agit d’un réseau pan-européen ouvert et normé d’échange de documents (factures, avoirs, catalogues produits …). PEPPOL s’appuie sur le principe des réseaux « 4 corners ». Il suffit qu’une entité soit enregistrée auprès d’un point d’accès (AP) pour pouvoir échanger avec l’ensemble des entités du réseau via leur AP. Outre son inscription dans le réseau, chaque entité définit quels types de documents elle accepte de recevoir, et selon quelle norme.
Si une entreprise norvégienne par exemple accepte les factures au format UBL, il suffira à un exportateur de savoir produire ce format (ce qu’il fera probablement via une solution de gestion et d’échange de documents comme Compleo Suite), pour pouvoir approcher commercialement cette entreprise et interconnecter respectivement les systèmes de facturation client et fournisseur de ces deux entités.
Quels sont les avantages à faire transiter ses documents par PEPPOL ? Outre que les coûts sont nettement plus attractifs que ceux de prestataires EDI classiques, les délais de paiement sont réduits du fait de l’automatisation des traitements. De plus, les risques de délais liés aux désaccords sur les termes du contrat ou les conditions de paiement n’existent plus puisque les échanges se font selon une norme acceptée par les parties.
PEPPOL est devenu le réseau d’échange principal dans les pays nordiques, qu’il s’agisse de B2B ou de B2G (facturation du secteur public). Il est disponible dans l’ensemble de l’UE, et a même été choisi par Singapour ou la Nouvelle-Zélande. De quoi donner des idées d’expansion à nos industriels !