Temps de lecture : 3 mn

Digitalisation de la fonction finance : les nouveaux défis des DAF

La digitalisation des processus financiers constitue un levier majeur afin d’améliorer l’efficacité des fonctions back-office. Elle simplifie et automatise les processus transactionnels et participe […]

La digitalisation des processus financiers constitue un levier majeur afin daméliorer l’efficacité des fonctions back-office. Elle simplifie et automatise les processus transactionnels et participe activement à la performance de l’entreprise. Ainsi, selon l’étude PwC « Priorités 2022 » (1), 83% des Directions Financières envisagent d’investir dans la digitalisation de la fonction Finance, et 65% d’entre elles prévoient ou ont déjà prévu de lancer un projet de dématérialisation fiscale.

Anticiper la facture électronique en digitalisant les processus Order-to-Cash et Procure-to-Pay

La dématérialisation des factures est un des défis à relever pour les DAF.

La fonction finance se focalise sur l’automatisation des processus P2P ou Procure-to-Pay (ensemble du processus d’achat, allant de la commande au règlement fournisseur) et O2C ou Order-to-Cash (ensemble des processus de traitement des commandes clients depuis la commande jusqu’au client). Les DAF souhaitent ainsi privilégier les investissements sur la facturation et le recouvrement. Et pour cause… les entreprises vont progressivement être dans l’obligation de transmettre et de recevoir leurs factures au format électronique. Il est donc indispensable pour les DAF d’être en mesure de recevoir des flux électroniques au sein de leur cycle P2P. De plus, la sécurisation des processus constitue un autre avantage, permettant ainsi un risque d’erreurs, de fraude et de perte de documents quasiment nul.

Application de l’IA et de la RPA pour plus d’efficacité

Dans cette optique, le recours à l’Intelligence Artificielle (IA) et à la RPA (Robotic Process Automation) devient incontournable et révolutionne le service financier dans le but d’améliorer les processus associés jusqu’au paiement et ainsi diminuer le DSO (Days Sales Outstanding). Le cas du traitement des factures fournisseurs illustre bien la nécessité de l’automatisation des processus. La combinaison de l’IA et du Machine Learning permet aux entreprises d’analyser les documents et d’identifier les données de leurs factures fournisseurs avec un taux de confiance supérieur à 90%. Avec ces technologies, c’est la fin des erreurs liées à la ressaisie !

Les technologies de l’IA et de la RPA, contribuent donc à réduire les coûts associés à la conformité réglementaire et permettent de se focaliser sur des tâches à plus forte valeur ajoutée. On estime que les services comptables passeraient environ 30 à 40% de leur temps à saisir manuellement des factures fournisseurs. La dématérialisation de ces factures génère un gain de temps, d’argent et une réduction de coûts considérable. En effet, les équipes financières peuvent réduire le nombre de transactions réalisées manuellement grâce à ces flux numériques qui peuvent être facilement automatisés. Par cela, elles espèrent atteindre un gain de productivité significatif, une sécurisation des processus ainsi qu’une amélioration de la qualité des services rendus.

L’accompagnement Symtrax vers une fonction finance plus numérique

Pour répondre à l’ensemble de ces enjeux, Symtrax accompagne les directions financières dans leur transformation numérique en proposant des solutions technologiques robustes qui s’intègrent parfaitement à leurs processus existants.

Symtrax accompagne tous les DAF dans leur transformation numérique

Elles apportent plus de souplesse afin de s’adapter aux contraintes réglementaires et permettent l’automatisation de nombreux processus pour gagner en productivité et fiabilité.

Avec Symtrax et sa solution Compleo Hybrid pour l’échange de données et de documents, passez au 100% numérique en toute simplicité.


(1) Etude PwC : Priorités 2022 des Directions Financières | PwC

To top